Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un camarade légionnaire, Harold Vormezeele, sous-officier de la section de commandos parachutistes du 2e Régiment Etranger de Parachutistes (REP) de Calvi, a été tué ce mardi au Mali dans le massif des Igofhas. 

         En-hommage-au-sergent-chef-Harold-Vormezeele-du-2--REP-tom.jpg

 

Le Sergent-Chef Harold Vormezeele, mort mardi au Mali à 33 ans, était d’origine belge, né le 24 juillet 1979, naturalisé français en 2010. Il s’était engagé dans la Légion étrangère à 19 ans le 24 février 1999, avait été formé au 4e régiment étranger de Castelnaudary, puis avait intégré le 2e REP en qualité de grenadier voltigeur, rejoignant ensuite la section des commandos parachutistes de la compagnie d'éclairage et d'appui. Militaire très expérimenté il avait servi en Bosnie-Herzégovine en 2000, au Gabon en 2001, Djibouti en 2001 et 2011. Il avait aussi été envoyé en mission en Nouvelle-Calédonie en 2003, en Côte d’Ivoire en 2006, en République centrafricaine en 2007 et enfin avait servi en Afghanistan en 2008, 2010 et 2011. Le sergent-chef VORMEZEELE était titulaire de la médaille commémorative française avec agrafes « ex-Yougoslavie » et « Afghanistan », de la médaille d’outre-mer avec agrafes « République de Côte d’Ivoire » et « République Centrafricaine », de la Croix du combattant et de la médaille d’or de la défense nationale, de la croix de la valeur militaire et de quatre citations.

4fd218d8-7b7e-11e2-9549-50f7eb08cd3a CROPINFOS print

 

Le 2ème REP

MCAZX177VCA75A7O1CA7IUKNRCA8T6ZLUCAOWSYYCCAPBAJI8CAIO06S4CA.jpg

 Le 2ème REP est un des quatre régiments d’infanterie de la 11ème Brigade parachutiste (11ème BP). Infanterie légère par excellence, l’intervention aéroportée dans l’urgence (poser d’assaut et réversibilité par aérolargage) est son mode d’action privilégié. Motorisé, équipé de VAB, VBL et PVP, le régiment est également engagé régulièrement sous blindage comme ce fut le cas en Ex-Yougoslavie ou en Côte d'Ivoire.Ce régiment stationné en Corse, à Calvi, fort de 1 140 cadres et légionnaires a la singularité d’avoir été spécialisé, dès 1962. Chacune de ses quatre compagnies de combat est spécialisée dans un domaine d’emploi particulier : combat en zone urbaine, en montagne, amphibie, sur les arrières (tir de précision et maniement d’explosifs). Le régiment est constitué de 8 compagnies auxquels s’ajoute une unité de réserve d’une soixantaine d’hommes soit : une compagnie de commandement et de logistique, au sein de laquelle notamment les jeunes légionnaires sont brevetés parachutistes lorsqu'ils arrivent au régiment,    une compagnie d'administration et de soutien qui permet au régiment de fonctionner en vie courante au camp Raffalli et qui arme le groupement de soutien de Calvi, quatre compagnies de combat, avec une section de commandement et quatre sections de combat, dont une est équipée, en double dotation, de missiles antichars et de mortiers de 81 mm LRR, une compagnie d'éclairage et d'appui, avec une section de reconnaissance régimentaire, une section de tireurs d'élite, une section antichars et la section de commandos parachutistes, une compagnie de maintenance qui assure le soutien du régiment et de tous les organismes militaires stationnés en Corse et  une unité de réserve qui renforce le régiment dans le cadre de missions intérieures.

La Compagnie d'Eclairage et d'Appui ( CEA) du 2ème REP  

cea-du-2-rep--2----copieLa CEA est une compagnie de combat spécialisée, dont les 4 sections oeuvrent directement au profit du régiment sous le commandement du chef de corps, voire de la brigade. Ainsi, en amont, la section de reconnaissance régimentaire grâce à ses moyens d’observation renseignement sur l’ennemi, et est en mesure de le jalonner tout en infligeant des pertes à celui-ci. La section Milan dispose de moyens antichars puissant, grâce à ses postes de tirs missiles de 3e génération, et peut réduire efficacement le volume de l’ennemi, fournissant également de précieux renseignements sur ses modes d’action. La mission de la section tireurs d’élites quant à elle est de désorganiser le dispositif adverse en menant un combat d’usure et en détruisant des objectifs prioritaires grâce à ses fusils de calibre 12.7 mm.

La section de commandos parachutistes à laquelle appartenait le Sergent Chef Vormezeele, peut être employée directement par la 11ème BP, et a pour mission principalement le marquage et la protection d'une zone de mise à terre pour le reste du régiment. A ce titre, ses hommes  sont des parachutistes expérimentés, chuteurs opérationnels,  largués à 4 000 m de hauteur avec des parachute à ouverture commandée retardée et s'infiltrent sous voile en territoire hostile afin de mener à bien les missions. Formée de cadres et de légionnaires très spécialisés, la CEA est cependant capable en tous temps et en tous lieux de remplir les missions d’une compagnie de combat d’infanterie, même si la compagnie intervient rarement au complet, le plus souvent, seule une section ou des éléments sont détachés au profit des autres compagnies de combat.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tag(s) : #Ils nous ont quitté

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :