Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le défilé du 14 Juillet, des origines à nos jours

  

La date

 

C’est par décret du 6 juillet 1880 que le 14 Juillet est devenu le jour de la fête nationale. La troisième République, qui a 5 ans d’existence, institutionnalise cette fête et l’organise en lui donnant la forme que l’on connaît encore aujourd’hui, soit deux moments distincts :
 

la matinée est réservée à des cérémonies militaires dont la nature varie selon les époques,   mais dont le point d’orgue demeure la revue militaire

 
l’après-midi et la soirée sont consacrées à la fête populaire avec des bals, feux d’artifice, retraites aux flambeaux, voire défilés d’associations diverses.

  

Lieux variables selon les époques et les évennements

 

14 juillet 1880 sur l’hippodrome de Longchamp, Jules Grévy, président de la République remet les nouveaux drapeaux et étendards de la République aux régiments reconstitués après la défaite de 1870.

De 1880 à 1924, la revue militaire se déroule sur ce site à l’exception des années de guerre.
En effet, le 14 juillet 1915, l’apothéose de la Marseillaise et le transfert des cendres de Rouget de Lisle aux Invalides remplacent les cérémonies habituelles.

1916, le défilé est modeste, mais pour la première fois des troupes étrangères (Français, Belges, Russes et Britanniques) sont présentes, exprimant ainsi la solidarité interalliée.

 

Le 14 juillet 1917 est déclaré « Journée des drapeaux » : prise d’armes et revue ont lieu sur le cours de Vincennes.

 

1918, le 14 Juillet est intitulé « Journée des nations » : la prise d’armes se déroule à la porte Dauphine et un défilé interallié a lieu sur les Champs-Élysées.

Le 14 juillet 1919, la fête nationale est organisée en « fête de la Victoire » comportant une revue et un défilé imposant qui parcourt l’avenue de la Grande Armée, la place de l’Étoile, les Champs-Élysées, la place de la Concorde, la rue Royale, les Grands boulevards et la place de la République où a lieu la dislocation. Précédés par 1 000 grands blessés, puis par les maréchaux Joffre et Foch, toutes les armées alliées défilent dans l’ordre alphabétique, l’armée française clôturant le défilé.

1921, la revue militaire est supprimée à cause de la chaleur, alors que de 1925 à 1928, une simple cérémonie a lieu place de l’Étoile. Il n’y a pas de revue ni de défilé en 1929.

De 1930 à 1934, la revue et le défilé se déroulent sur l’esplanade des Invalides, le pont Alexandre III, entre les Petit et Grand Palais et les Champs-Élysées jusqu’à la Concorde.

Si le défilé du 14 juillet 1935 a lieu sur les Champs-Élysées, la cérémonie en 1936 se déroule dans les mêmes conditions qu’entre 1930 et 1934.

De 1937 à 1939, le défilé a lieu sur les Champs-Élysées, avec une forte participation britannique le 14 juillet 1939, ce défilé se voulant une démonstration de force à l’heure de la montée des périls.

1940, quatre jours après l’Armistice, le gouvernement de Vichy engage la population à marquer "par une attitude digne et recueillie la signification particulière que prend, en ces heures douloureuses, la fête nationale". Le 14 Juillet demeurera un jour férié pendant l’Occupation mais le rituel en sera assez profondément modifié. C’est un recueillement pour les deuils de la nation.

La fête est célébrée parallèlement par les Français à Londres, de Gaulle dépose une couronne à la statue du maréchal Foch à Londres, et passe en revue les premiers contingents des Forces Françaises Libres qui défilent dans les rues de la capitale britannique.

De 1940 à 1944, des cérémonies ont lieu à Londres et dans les territoires ralliés à la France Libre.

1945, précédés par trois jours de réjouissances civiques, revue et défilé se déroulent sur le cours de Vincennes et la place de la Bastille.

Puis de 1946 à 1973, les défilés successifs ont lieu sur les Champs-Élysées.

1974, à la demande de M. Giscard d’Estaing, président de la République nouvellement élu, la cérémonie a lieu sur les Grands Boulevards, entre les places de la Bastille et de la République.

1975, la revue est passée sur le cours de Vincennes et le défilé revient sur les Champs-Élysées en 1976.

 

1977, la cérémonie a lieu devant l’École militaire, puis c’est de nouveau sur les Champs-Élysées que se déroule le 14 juillet 1978.

Après un défilé de la place de la République à celle de la Bastille en 1979, la cérémonie a été maintenue sur les Champs-Élysées depuis 1980, celui de 1982 s’étant déroulé exceptionnellement de nuit.
  

Vidéo: Le 14 juillet 2012, le 1er RCP défile sur les Champs Elysées

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0