Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Né à Montluel et issu d’une famille très ancienne de la commune, notre camarade Guy JOMARD ( UNP N° 27484) est décédé à l’âge de 83 ans.

                                            Guy-JOMARD--3-.jpg                           

Après sa scolarité il suit des études professionnelles et exerce le métier de traceur en charpente. Le 18 janvier 1948,  il s’engage dans la Marine Nationale et suit la formation marine à Hourtin. Ses qualités physiques et intellectuelles sont remarquées et il lui est proposé d’intégrer l’école spéciale formant les fusillés commandos du centre Siroco au cap Matifou près d’Alger. Après une brillante réussite au stage de formation, prenant les devants, il se porte volontaire pour servir en Indochine où il participera avec son commando à diverses opérations de juin 1949 à août 1951. Son unité est transférée en Tunisie pour, officiellement,  du maintien de l’ordre, de septembre 1951 à janvier 1952. A nouveau volontaire pour l’Indochine, il y effectue une deuxième campagne de mai 1952 à septembre 1954 pendant laquelle il sera sérieusement blessé. De mai à octobre 1955 il retourne au camp Siroco pour un stage de perfectionnement et, au sein du commando Penfentonyo, participe de fin 1955 à fin 1959 à de nombreuses interventions ; héliportages d’assaut dans le secteur de la frontière Algéro-Marocaine et débarquement à Port Saïd dans le cadre de l’opération sur le canal de Suez en 1956. En 1960, il est décidé que  les 6 groupes de Commandos  Fusillés Marins (commando Jaubert, François, De Montfort, Penfentenyo, Trepel et Hubert) doivent être aussi parachutistes. Comme ses camarades du commando, Guy JOMARD part pour le Bataillon Ecole des Troupes Aéroportées (BETAP) à Pau afin de suivre la formation de  base de parachutiste. Il y effectue finalement un stage de 6 mois où il sera tout d’abord breveté parachutiste (BP 172281) puis breveté moniteur parachutiste. Il retournera ensuite pour des opérations de maintien de l’ordre en Algérie jusqu’en 1962 et quittera la Marine Nationale en 1963. Rendu à la vie civile, il aura des responsabilités importantes dans une grande entreprise.

                220px-Insigne de beret de commando marine-copie-1                 penfen_article_demi_colonne.gif

Le Maître Principal Guy Jomard était titulaire de nombreuses décorations à titre militaire et notamment :

Officier de la légion d’Honneur, Médaillé Militaire, Croix de Guerre des TOE avec trois citations en Indochine, Croix de la Valeur Militaire avec trois citations en Algérie, Médaille des blessés en Indochine

Notre section de l’UNP a perdu un membre éminent et un ardent défenseur des valeurs de la France, que Saint Michel veille sur lui.

 

Tag(s) : #Ils nous ont quitté

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :